L’élevage, concrètement

La diversité des animaux présents sur la ferme est un choix. Par passion certes, mais qui se veut complémentaire, riche, instructif et équilibré.

Les Volailles :

Poulets et Pintades achetés à un jour, dans un couvoir spécialisé du Gers (32), ils sont ainsi amenés en finition (150 à 180 jours) pour êtres vendus prêts à cuivre.

Démarrés pendant deux mois, à l’abri dans les parcs spécifiques du bâtiment, tous partent vivre ensuite dans les parcs extérieurs, 600 m² de plein air.  Ils sont alors nourris aux céréales locales (blé, orge,sorgho, pois) et rien de plus, pas de produits quelconques non plus.

La prestation d’abattage est assurée par le Centre d’Aide par le Travail de Fonsorbes (31), à 18 km.

Les poules pondeuses sont démarrées et élevées de la même façon, ce qui permet de vous proposer également des œufs frais, mais sur commande, au magasin seulement car la ponte est irrégulière.

 

 

 

 


Les petits ruminants :

Brebis et chèvres vivent dans le même troupeau, avec la présence permanente des mâles, disposant librement des pâtures et de l’accès à la stabulation.

La reproduction se fait par lutte naturelle, en été pour les brebis et en automne pour les chèvres ainsi les agneaux naissent en hiver et les chevreaux avant le printemps.

Nourris par l’herbe des prairies en rotation, le foin de l’exploitation et au pain en complément. Les jeunes, suivant leur mère, ont dès le premier mois la même alimentation et ne quittent pas le troupeau avant la vente (à partir de 5 mois).

Le plus souvent, les femelles sont destinées à la reproduction dans d’autres élevages ou bien en agrément chez des particuliers

C’est à Saint-Gaudens que les agneaux et chevreaux sont abattus, puis ils sont conditionnés à Peysssies (31)  avant d’être disponibles à la consommation.

 

 

 

 

 


Les cochons laineux :

Aventure récente et improvisée de l’élevage : fin mars 2017, l’élevage à reçu la proposition d’adopter durablement un couple de cochons … Mais ce ne sont pas n’importe quels cochons !

DES MANGALITZA aussi appelés couramment « cochons laineux » ou « cochons-moutons » car leur poils frisent en hiver. En effet cette race est très rustique, bien plus proche du sanglier que du cochon domestique, originaire de Hongrie a bien failli disparaître il y a un quart de siècle. POUR EN SAVOIR PLUS : https://fr.wikipedia.org/wiki/Porc_laineux

Alors depuis le 3 avril 2017, Pumba (le gris) et Clochette (la rousse) partagent le quotidien des autres animaux. Tous deux nés en 2014, ils forment un joli couple, sociables et bien éduqués ils aiment se faire gratter, doucher et sont prédisposés à créer de belles piscines !

Et, suivant l’ordre des choses, ils se reproduisent, première portée SIX jolis petits dans la nuit du 18 au 19 juin 2017. Restant désormais que trois femelles, les autres ayant trouvé un foyer. Elles grandissent paisiblement et il leur reste encore dix bons mois avant de pouvoir envisager goûter et découvrir cette viande si réputée !

 

 

 

 


Les lapins :

Les lapins sont élevés au sol, sur paille, sous l’abri bâtiment dans des parcs de 15 m², au maximum 6 lapins par parc.

Suite à plusieurs événements, la production à été suspendue, elle redémarre très prudemment depuis mai 2018…

 

 

 

 


Autres compagnons :

Bien qu’ils ne fassent pas partie de la production, d’autres fidèles compagnons font partie de la ferme : les chiens, de travail (ou pas) et les équidés qui sont souvent remarqués en premier, permettant régulièrement les rencontres et de nombreux échanges :

  • Deux poneys shetlands frère et sœur nés en 2008 et 2009 et dont les parents, ayant fondé l’élevage, sont aujourd’hui disparus malheureusement…
  • Trois chevaux lourds, la mère Trait Bretonne (2009) le père Comtois croisé Apallosa (2009) et leur fils, né en 2013.
  • Un joli Apaloosa qui est confié en garde dans la joyeuse troupe.

Pensée pour un autre regretté, l’étalon pure race Trait Ardennais, aussi gentil qu’impressionnant par sa carrure, beaucoup s’en souviendront…